Contaminants chimiques dans les produits de protection hygiénique

contaminants

Publié le : 14/02/2019

Les couches pour bébé sont actuellement très médiatisées, suite à la mise en évidence de contaminants chimiques potentiellement dangereux.

Dans son récent communiqué de presse, « le gouvernement demande aux professionnels de prendre dans les meilleurs délais des mesures garantissant la sécurité des produits sur le marché »

Un avis de l’ANSES publié

Dans son étude publiée le 23/01/19, « l’Anses recommande d’améliorer la sécurité sanitaire des couches pour bébé ».

Dans ce rapport d’expertise, ils se sont notamment appuyés de publications scientifiques ainsi que de rapports d’études du SCL (laboratoire de la DGCCRF) et de récentes publications de l’Institut National de la Consommation.

Ils ont ainsi confirmé la présence de contaminants chimiques potentiellement toxiques (seuils sanitaires dépassés), dans les couches jetables.

Suite à cet avis, il est recommandé aux fabricants « d’éliminer ou de réduire au maximum les substances chimiques présentes dans les couches pour bébé à usage unique. »

Les couches mais pas seulement …

Ce sont ces dernières qui ont été récemment les plus médiatisées. Pourtant ce sont tous les produits d’hygiène qui sont concernés (couches, produits d’incontinence, d’hygiène féminine).

En 2016, 60millions de consommateur puis la DGCCRF avaient alerté sur la présence de contaminants chimiques dans les protections féminines.

De quoi sont composés ces produits ?

Une couche, tout comme une protection féminine, n’est pas composée, comme on le croit de coton.

C’est en réalité un produit très technologique, composé de multiples couches, issues principalement de fibres synthétiques (composés plastiques et pétrochimiques).

 

Quels sont ces contaminants chimiques et d’où proviennent-ils ?

Les principales substances qui ont pu être détectées sont les suivantes :

  • Glyphosate ou autres pesticides
  • Dioxines (agents blanchissants)
  • Allergènes (substances parfumantes ou lotions)
  • Composés phénoliques et phtalates (issus du plastique)
  • Composés Organiques Volatils
  • Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques (dérivés du pétrole)
  • ….

Les études ont néanmoins montré que ces substances (hormis les parfums) ne sont pas ajoutées intentionnellement mais résultent d’une contamination par l’environnement ou par les procédés de fabrication/transformation.

AQUALEHA vous accompagne

Dans le cadre des contrôles de vos marques propres ou dans vos processus d’achat, AQUALEHA est en mesure de vous accompagner dans l’analyse de tous vos produits d’hygiène.

Pour toute demande d’informations ou de devis, vous pouvez contacter nos chargés d’affaires.