Additifs alimentaires : tour d’horizon de ces ingrédients mal connus

additifs alimentaires

Publié le : 14/01/2019

Régulièrement mis sur le devant de la scène, les additifs alimentaires sont présents dans beaucoup de produits. Leurs appellations, E120, E250, E414,… nous laissent souvent perplexe. Petit tour d’horizon de ces substances et de leurs effets.

Les additifs alimentaires et leurs dénominations

Les additifs sont des substances ajoutées intentionnellement aux aliments dans un but technologique particulier, par exemple colorer, sucrer ou conserver la denrée.

Ils sont classés en plusieurs catégories, tous commençant par la lettre E qui signifie Europe :

  • De E100 à E199 : les colorants, qui servent à donner une couleur appétissante au produit,
  • De E200 à E299 : les conservateurs, qui augmentent la durée de conservation des aliments,
  • De E300 à E399 : les antioxydants, qui limitent le noircissement,
  • De E400 à E499 : les agents de textures (émulsifiants, épaississants), qui modifient la consistance,
  • De E500 à E599 : les exhausteurs de goût, ils servent à augmenter l’intensité du goût des aliments,

Leur présence dans les aliments doit être mentionnée dans la liste des ingrédients, soit par leur code ci-dessus, soit par leur nom.

Quelques exemples d’additifs alimentaires

Parmi les nombreux additifs alimentaires (plus de 300 au total), on peut citer pour les colorants la curcumine (E100) qui est un colorant de couleur jaune pouvant être utilisé dans les yaourts aromatisés ou dans la moutarde.

Pour les conservateurs, l’acide propionique (E280) est présent dans certains pains ou pâtisseries afin d’allonger leur durée de vie.

Le phosphate de magnésium (E343) est un antioxydant utilisé dans les produits laitiers afin de retarder l’apparition d’un goût rance.

Que dit la réglementation ?

Un additif alimentaire n’est autorisé que s’il ne fait courir aucun risque aux consommateurs. L’Efsa est en charge, au niveau européen, d’établir une liste des additifs autorisés, en indiquant les aliments et les doses maximales à utiliser. Ils sont regroupés dans le règlement 1333/2008.

Les applications se multiplient

De nombreuses applis mobiles ont vue le jour ces derniers mois. Il est possible grâce à elles d’évaluer la composition du produit (dont les additifs alimentaires), les allergènes ou les informations nutritionnelles. On peut citer entre autres « Yuka », « Scan Up », « Open Food Fact » ou encore « Y’a quoi dedans ? ».

Aqualeha vous accompagne

Aqualeha est en mesure de vous accompagner dans vos analyses d’additifs dans tout type de produits. Pour toute demande d’informations ou de devis, vous pouvez nous contacter via notre formulaire.