Datura : la mauvaise graine des champs

datura

Publié le : 12/11/2019

COMMUNICATION

Le datura est une plante herbacée de la famille des Solanacées. Comme d’autres plantes de cette famille (belladone, mandragore, …) elle est riche en alcaloïdes et présente donc une toxicité élevée. Sa présence dans les champs implique qu’elle peut se retrouver dans les produits alimentaires. Une attention particulière doit donc être apportée à ce contaminant émergent.

Le datura dans la chaine alimentaire

 

Le datura est une plante annuelle estivale. Elle pousse sur le bord des routes mais peut également proliférer sur des terres cultivées si elle n’est pas maîtrisée. En France, on la retrouve sur l’ensemble du territoire.

Sa germination a lieu entre le printemps et l’été, sur la même période que les récoltes de soja, tournesol et maïs. Toutefois pour ces cultures, l’étape de tamisage permet de faire le tri et d’exclure les graines de datura, le risque de contamination est donc très faible. Pour les cultures de certains légumes verts (haricots, …) la récolte se fait au moment de la floraison du datura, un fragment de cette plante peut donc se retrouver mélangé avec ces légumes, il est alors difficile de le différencier d’un fragment de haricot par exemple. Le sarrasin est également une culture à risque car la taille de ses graines est similaire à celles de datura séchées, ce qui rend l’étape de tamisage peu efficace.

Les alcaloïdes tropaniques : toxicité du datura

 

Le datura est naturellement riche en alcaloïdes tropaniques, essentiellement l’atropine et la scopolamine. Ces molécules présentent une toxicité élevée et leur ingestion peut provoquer des hallucinations, de la tachycardie, une confusion mentale, etc. et nécessiter une hospitalisation.

En 2016, l’Efsa a identifié que les bébés et les enfants en bas âge étaient la population la plus à risque. C’est la raison pour laquelle des teneurs maximales en atropine et scopolamine ont été fixées dans le règlement 2016/239 (qui modifie le 2006/1881). Une surveillance sur d’autres produits (céréales pour petit déjeuner, légumineuses, …) est également mise en place par la Commission Européenne via la recommandation 2015/976, en attendant la fixation de valeurs maximales règlementaires. Par ailleurs depuis le début de l’année 2019, plusieurs retraits de produits contaminés par le datura et les alcaloïdes tropaniques comme des farines de sarrasin ou des haricots verts ont été réalisés.

Aqualeha vous accompagne

Aqualeha est en mesure de vous accompagner afin de déterminer si vos produits sont contaminés par l’atropine et la scopolamine, caractéristiques de la présence de datura. Pour toute demande d’informations ou de devis, vous pouvez nous contacter via notre formulaire.