Pesticides : Le rapport 2019 de l’Efsa est publié

pesticides

Publié le : 08/07/2019

L‘EFSA (Autorité Européenne de Sécurité des Aliments) a analysé les résultats pesticides de plus de 88 000 échantillons testés dans l’Union Européenne, l’Islande et la Norvège. Près de 96% des échantillons testés présentent des résultats conformes aux critères réglementaires.

 

Rappel sur les pesticides

 

Les pesticides sont des produits phytopharmaceutiques utilisés pour protéger les cultures et éviter leur destruction par des parasites ou des insectes nuisibles. Ils peuvent être classés en plusieurs catégories, comme par exemple les herbicides, les fongicides, les insecticides, etc. Ils contiennent au moins une substance active (substance qui produit l’effet désiré). Les résidus sont les substances actives ou produits de dégradation que l’on peut retrouver sur les récoltes ou dans les aliments d’origine animale. Ce sont ces résidus qui sont réglementés et surveillés par l’Efsa.

 

Les résultats du rapport 2019

 

Le rapport 2019 de l’Efsa reprend les résultats obtenus sur l’année 2017. Sur les 88 000 échantillons analysés, 95,9% présentent des résultats inférieurs aux critères réglementaires. Ce qui signifie que 4,1% des échantillons analysés présentaient un dépassement des taux autorisés pour un ou plusieurs résidus de pesticides.

Le chiffre annoncé de 95,9% se décompose de la façon suivante :

  • 54,1% des échantillons sont exempts de résidus de pesticides, autrement dit la concentration en résidus dans ces échantillons n’est pas quantifiable.
  • 41,8% des échantillons contenaient des résidus dont la concentration était inférieure aux limites maximales autorisées.

L’Efsa rend également disponible le détail des résultats selon les pays et les denrées analysées sur son site internet.

L’évolution depuis le dernier rapport

 

Le précédent rapport de l’Efsa, publié en 2018, était basé sur les données recueillies en 2016. Dans ce rapport, le nombre d’échantillons dont le taux de résidus dépassé les seuils réglementaires était de 3,8%, c’est-à-dire un peu plus faible que pour le rapport actuel.

L’Efsa explique cette différence car « (…) l’échantillonnage destiné à des fins de contrôle cible des pesticides et des aliments issus de pays où des dépassements ont été observés par le passé ; la détection de résidus dans ces échantillons est donc plus probable que la détection obtenue lors d’un échantillonnage aléatoire ».

En septembre 2019, l’Efsa devrait publier deux évaluation pilotes qui permettront de réaliser une évaluation du risque en tenant compte de l’exposition alimentaire à de multiples résidus.

AQUALEHA vous accompagne

Aqualeha est en mesure de vous accompagner dans vos analyses de pesticides dans une multitude de produits. Pour toute demande d’informations ou de devis, vous pouvez contacter nos chargés d’affaires.